La nouvelle ville d’Annecy s’est dotée d’une cuisine centrale high level : « La Coznà »

baseUrbain 3 [Récupéré]

La nouvelle ville d’Annecy par l’intermédiaire de son service de communication m’a confié la vulgarisation en image d’un bâtiment flambant neuf conçu par l’équipe cabinet Ligne 7 architectures/ Euclid / BETR / Étamine / Thermibel / Roubille.
Valoriser par le biais d’un écorché les aspects techniques et professionnels ce nouveau bâtiment conçu en L, tel a été ma mission que j’ai menée dans un temps assez court.
En effet, pour répondre au mieux à la demande croissante, la nouvelle Ville d’Annecy s’est dotée d’une nouvelle cuisine centrale, installée à Novel avec des équipements de hautes précisions. Aujourd’hui grâce à cette structure une quarantaine de points sont desservies chaque jour. L’objectif est d’assurer un service de restauration de qualité et de mener à bien une mission éducative en matière d’équilibre alimentaire, de santé et de protection de l’environnement. L’évolution des normes sanitaires, qui ne pouvaient plus s’appliquer dans l’ancienne structure, était aussi l’une des raisons de sa construction. Dans cette nouvelle cuisine centrale, et en matière de restauration municipale en général, l’engagement qualité est bien le maître mot. Des tout-petits aux séniors, ce service se doit en effet d’être irréprochable pour le bien-être et la santé de tous. Les notions d’environnement, de valorisation et de lutte contre le gaspillage ne sont pas oubliées »  dit en substance Dominique Vincent  le directeur de la restauration municipale. Bien sûr la production locale est privilégiée, 18 producteurs locaux fournissent la cuisine centrale. Fromage, miel, noix, épicerie, viande et maraîchage proviennent d’exploitations des deux Savoie : l’assurance d’un produit de saison de qualité choisi par le gestionnaire de la cuisine centrale et une action en faveur de l’environnement, avec des distances d’approvisionnement réduites. Depuis l’ouverture de la cuisine centrale d’ Annecy, quatorze crèches sont quotidiennement livrées, ce qui représente environ 380 repas pour la petite enfance. Les enfants bénéficient de petits plats « fait maison », selon deux tranches d’ âges, de 4 à 12 mois et de 12 mois à 3 ans, concoctés par les agents spécialisés de la cuisine centrale, suivant des normes sanitaires très strictes. La cuisine centrale produit également les repas de tous les restaurants scolaires de la commune déléguée d’ Annecy auxquels s’ ajoutent ceux de Meythet, soit douze restaurants scolaires, et ceux de cinq centres de loisirs, pour 3 500 repas au total. La restauration municipale est aussi dédiée aux séniors, 5 restaurants séniors sont livrés ainsi que résidences pour personnes âgées de la commune nouvelle, situés à Annecy et Cran-Gevrier apportant chaque jour toutes les composantes indispensables à leur « bonne santé ». Même une ruche a été installée sur le toit du nouveau bâtiment , les abeilles peuvent ainsi butiner en toute quiétude les fleurs du mur végétal du bâtiment. Ce nouveau temple de la restauration baptisé aussi « La Coznà » a vocation de distribuer également chaque année 10 000 repas aux associations caritatives.
Alors que les Etat généraux de l’alimentation se clôturent cette semaine avec une sortie politique qui privilégie en premier lieu la contractualisation, c’est à dire les négociations commerciales entre les agriculteurs, les éleveurs et puis l’industrie et la grande distribution, la nouvelle ville d’Annecy avec ce nouvel équipement prends plusieurs années d’avance sur sa mission de restauration auprès du public savoyard…

 

Publicités

Fessenheim : l’avenir d’une centrale nucléaire est en jeu…

baseUrbain 3 [Récupéré]

Finalement l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim ne sera légalement obligatoire qu’au moment de la mise en service de l’EPR de Flamanville, en 2018 ceci pour respecter le plafond de la capacité de production nucléaire inscrite dans la loi de transition énergétique.

C’est un camouflet  retentissant pour la ministre de l’environnement Ségolène Royal qui estime avoir levé toutes les conditions mises par le conseil en janvier dernier pour voter la demande de fermeture.  Cette promesse de campagne de François Hollande en 2012 pour la fermeture de Fessenheim était  devenue un symbole politique fort que le gouvernement voulait honorer avant la présidentielle. Dommage ce décret est mis en piscine de refroidissement…

Jeudi 06 Avril 2017, au siège parisien d’EDF  il a été question de l’avenir définitif de la centrale de Fessenheim. Depuis 2012, les dirigeants d’EDF se battaient pour ajourner sa fermeture. La bataille s’est joué surtout en coulisses et le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy  n’a pu difficilement s’opposer publiquement à la volonté de l’État. Comme il l’a toujours dit : EDF se pliera au choix de l’État. Mais, en coulisses, l’entreprise publique a ferraillé contre son actionnaire principal pour le faire reculer. Au siège d’EDF, on s’est opposé aux arguments avancés par le gouvernement : même si l’un des deux réacteurs est à l’arrêt depuis près d’un an, la centrale a bénéficié de nombreuses améliorations, conformément aux directives de l’Autorité de sûreté nucléaire. Dans tous les cas de figure on le savait à l’avance si un décret engageant la fermeture de la centrale alsacienne avait bel et bien été signé ce jeudi, un prochain gouvernement aurait pu sans trop de difficultés revenir dessus. Lire la suite

Microsoft se concentre enfin sur la création graphique avec sa Surface Studio

sstudio

Microsoft vient juste de présenter deux nouvelles machines très innovantes. Celle qui a attiré mon attention est un PC tout-en-un capable de se transformer en tablette graphique à la demande avec stylet, idéal pour les graphistes, architectes et designers. Lire la suite

La géothermie: des ressources en chaleur quasiment inépuisables

baseUrbain 3 [Récupéré]

De tout temps l’homme a utilisé cette source d’énergie, c’est une énergie renouvelable au même titre que l’énergie solaire ou l’éolien. La terre, dans son noyau renferme une chaleur qui peut aller jusqu’à 4300°c, ce noyau est recouvert par un manteau qui garde une chaleur qui oscille entre 3000 et 1000°C, ce manteau est recouvert par l’écorce terrestre qui conserve une chaleur allant jusqu’à 1000°C, elle est située à 70 km sous terre. Lire la suite

Le cholestérol : il y a du bon, il y a du mauvais et une timide troisième voie en vue…

baseUrbain 3 [Récupéré]

Quelle différence faut-il faire entre le bon et le mauvais cholestérol? Que se cache t-il derrière ces dénominations LDL et HDL? Commençons par le bon cholestérol. Le HDL est celui qu’on appelle le « bon » cholestérol. HDL pour lipoprotéines de haute densité. Celui-ci est produit naturellement par l’organisme il joue un rôle de régénération des cellules car il va capter les molécules de cholestérol qui se déposent dans les artères, pour les transporter vers le foie. Lire la suite

Dépollution : TPS et OGD ont choisi la technique de « désorption thermique » à Ivry sur Seine

baseUrbain 3 [Récupéré]

C’est dans le cadre d’une opération de réhabilitation d’une friche industrielle située à Ivry-sur-Seine  en petite couronne parisienne que les sociétés TPS Technologies et OGD pour le compte de la Société Total SA propriétaire du terrain, ont coordonné et exécuté la globalité des prestations de dépollution et de remise en état d’un terrain. C’est la technique dite de « désorption thermique » qui a été choisi pour dépolluer cette surface. Lire la suite

Les méthaniers, ces navires très spéciaux qui transportent le GNL

baseUrbain 3 [Récupéré]

Après extraction le gaz est transporté par gazoduc jusqu’à une usine de traitement qui le débarrasse de certains composés comme l’eau, le soufre et le mercure. Une fois nettoyé il est alors prêt pour être envoyé dans une usine de liquéfaction. C’est là que l’aventure commence pour le GNL. Pour pouvoir le transporter l’objectif est de  le rendre liquide par un procédé de cryogénie il est refroidit à -163 C°. Lire la suite