La nouvelle ville d’Annecy s’est dotée d’une cuisine centrale high level : « La Coznà »

baseUrbain 3 [Récupéré]

La nouvelle ville d’Annecy par l’intermédiaire de son service de communication m’a confié la vulgarisation en image d’un bâtiment flambant neuf conçu par l’équipe cabinet Ligne 7 architectures/ Euclid / BETR / Étamine / Thermibel / Roubille.
Valoriser par le biais d’un écorché les aspects techniques et professionnels ce nouveau bâtiment conçu en L, tel a été ma mission que j’ai menée dans un temps assez court.
En effet, pour répondre au mieux à la demande croissante, la nouvelle Ville d’Annecy s’est dotée d’une nouvelle cuisine centrale, installée à Novel avec des équipements de hautes précisions. Aujourd’hui grâce à cette structure une quarantaine de points sont desservies chaque jour. L’objectif est d’assurer un service de restauration de qualité et de mener à bien une mission éducative en matière d’équilibre alimentaire, de santé et de protection de l’environnement. L’évolution des normes sanitaires, qui ne pouvaient plus s’appliquer dans l’ancienne structure, était aussi l’une des raisons de sa construction. Dans cette nouvelle cuisine centrale, et en matière de restauration municipale en général, l’engagement qualité est bien le maître mot. Des tout-petits aux séniors, ce service se doit en effet d’être irréprochable pour le bien-être et la santé de tous. Les notions d’environnement, de valorisation et de lutte contre le gaspillage ne sont pas oubliées »  dit en substance Dominique Vincent  le directeur de la restauration municipale. Bien sûr la production locale est privilégiée, 18 producteurs locaux fournissent la cuisine centrale. Fromage, miel, noix, épicerie, viande et maraîchage proviennent d’exploitations des deux Savoie : l’assurance d’un produit de saison de qualité choisi par le gestionnaire de la cuisine centrale et une action en faveur de l’environnement, avec des distances d’approvisionnement réduites. Depuis l’ouverture de la cuisine centrale d’ Annecy, quatorze crèches sont quotidiennement livrées, ce qui représente environ 380 repas pour la petite enfance. Les enfants bénéficient de petits plats « fait maison », selon deux tranches d’ âges, de 4 à 12 mois et de 12 mois à 3 ans, concoctés par les agents spécialisés de la cuisine centrale, suivant des normes sanitaires très strictes. La cuisine centrale produit également les repas de tous les restaurants scolaires de la commune déléguée d’ Annecy auxquels s’ ajoutent ceux de Meythet, soit douze restaurants scolaires, et ceux de cinq centres de loisirs, pour 3 500 repas au total. La restauration municipale est aussi dédiée aux séniors, 5 restaurants séniors sont livrés ainsi que résidences pour personnes âgées de la commune nouvelle, situés à Annecy et Cran-Gevrier apportant chaque jour toutes les composantes indispensables à leur « bonne santé ». Même une ruche a été installée sur le toit du nouveau bâtiment , les abeilles peuvent ainsi butiner en toute quiétude les fleurs du mur végétal du bâtiment. Ce nouveau temple de la restauration baptisé aussi « La Coznà » a vocation de distribuer également chaque année 10 000 repas aux associations caritatives.
Alors que les Etat généraux de l’alimentation se clôturent cette semaine avec une sortie politique qui privilégie en premier lieu la contractualisation, c’est à dire les négociations commerciales entre les agriculteurs, les éleveurs et puis l’industrie et la grande distribution, la nouvelle ville d’Annecy avec ce nouvel équipement prends plusieurs années d’avance sur sa mission de restauration auprès du public savoyard…

 

Publicités