Le lancement des satellites, une technologie désormais éprouvée

baseUrbain 3 [Récupéré]
Les satellites sont devenus indispensables à notre quotidien  aujourd’hui il y en a des milliers qui tournent autours de la terre et ils peuvent rester en orbite pendant de longues années. La plus part des satellites servent pour les moyens de télécommunication, la météorologie, la surveillance et bien sûr pour la recherche scientifique. La mise en orbite d’un satellite est assez délicate car elle dépend de nombreux facteurs. Comment mettre un satellite sur orbite? Pour cela il faut tout d’abord un lanceur. C’est une fusée qui va placer l’orbiteur à l’altitude voulue. Pour que ce dernier reste en position, les scientifiques font appel à deux phénomènes physiques bien connus, la gravitation et la force centrifuge. Selon une loi physique dans l’espace deux objets s’attirent, le satellite et la terre, la terre plus importante de par son volume  garde sa force d’attraction et c’est grâce à cet habile dosage (gravité de la terre + force centrifuge générée par le satellite) qu’il est possible de le contrôler. Afin que l’orbiteur ne s’échappe pas dans l’espace ou ne s’écrase sur Terre, il doit avoir une vitesse bien précise, nommée vitesse de satellisation. Par exemple, pour une altitude de 300 km environ, la vitesse est d’un peu moins de 8 kilomètres par seconde (km/s). Cependant, quelle que soit son altitude, si le satellite dépasse les 11,2 km/s, la gravitation de la terre n’est plus suffisante pour garder le satellite en orbite et celui-ci va s’éloigner grâce à ce qu’on appelle la vitesse de libération, il disparaitra peu à peu dans l’espace. La vitesse décidée au départ du lancement du satellite est importante car c’est elle qui va déterminer la forme de l’orbite, circulaire ou elliptique. La vitesse du satellite  sur orbite elliptique n’est pas constante (cf. lois de Kepler) elle varie entre une valeur maximum lors du passage du satellite au périgée et une valeur minimum lorsque le satellite passe à l’apogée. C’est le lanceur qui va donner la bonne vitesse pour la satellisation. En France tous les satellites sont mis en orbite par des lanceurs de type Ariane 4 ou 5 depuis la base de lancement de Kourou, en Guyane.

Client final : EUTELSAT
Agence : EnquêtedeCom
Support : Print/web

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s